Mon chat m’attaque pour jouer : Pourquoi et que faire ?

EducationMon chat m’attaque pour jouer : Pourquoi et que faire ?

Si votre chat vous attaque pour jouer, il peut vous bondir dessus, attaquer vos pieds ou vos jambes, mordiller griffer et tout faire pour que vous jouiez avec lui. Si vous souhaitez que votre chat cesse de vous attaquer avec lui, voici pourquoi il le fait et surtout comment le faire cesser.


Mon chat m’attaque pour jouer : Les causes et leurs différentes solutions


Si votre chat vous attaque pour jouer, voici les différentes causes qui peuvent l’y pousser. Pour chacune, je vous explique comment être sûr qu’il s’agit de la bonne cause et surtout comment faire en sorte que votre chat cesse ses comportements

Sachez que de manière générale, l’ignorer le fera cesser, et que le punir violemment lui fera perdre sa confiance en vous et il finira par avoir peur de vous.




Il a de l’énergie à dépenser


Votre chat, s’il veut jouer avec vous et vous attaque pour jouer, à un surplus d’énergie à dépenser et vous devez faire en sorte qu’il puisse dépenser toute son énergie, surtout si c’est un chat d’intérieur. Pour ce, vous pouvez évidemment jouer avec lui, même si cela ne suffit pas, faites en sorte qu’il puisse s’occuper.

Quand vous n’êtes pas là par exemple, vous pouvez faire en sorte qu’il ait de quoi jouer, des balles ou des souris sont un bon début, mais pour une dépense énergétique maximale, il existe d’autres jouets bien plus efficaces.

Pour commencer, la roue pour chat, lui permettant d’y courir pendant des heures et des heures, que vous soyez présent ou non dans la pièce. Les jeunes chats en particuliers ont besoin de beaucoup se dépenser.

Ensuite, pour l’aider la aussi à aiguiser ses instincts de chasseur, ce pourquoi il joue, vous pouvez lui prendre un puzzle alimentaire, qui lui permettra en plus de pouvoir gérer sa prise alimentaire.

Enfin, des jouets interactifs peuvent le passionner pendant des heures et il sera beaucoup plus calme lorsqu’il vous verra. Par exemple, le célèbre poisson interactif sur lequel il pourra se défouler pendant des heures, lui permettant d’aiguiser son instinct de chasseur naturel.


Il veut renforcer ses liens avec vous


Si votre chat vous saute dessus pour jouer quand vous rentrez ou vous partez, il a probablement envie de passer plus de temps avec vous. Alors si dès que vous rentrez ou partez, il vous saute dessus, faites bien en sorte de passer du temps avec lui, comme dormir avec ou passer des moments avec lui.

Au premier stade de leur vie, les chats vont devoir recevoir beaucoup d’attention et pourront ainsi faire en sorte de tisser des liens. Vous pouvez même dormir avec lui pour qu’il se sente proche de vous.




Votre corps est un jouet


Oui dit comme ça c’est très bizarre, mais les chats adorent par exemple les pieds car les pieds font penser a des souris et ils adorent s’en prendre à eux, des fois il s’agit même des jambes, plus lentes et en hauteur.

Alors si votre chat a ses spécialités au niveau de votre corps, redirigez son attention et soyez ferme sans être violent pour lui faire comprendre. Mais là aussi, lui donner un jouet qui l’entraîne à chasser, le fera alors avoir un autre objet plus intéressant pour s’entrainer à la chasse.




Il a un trouble du comportement


Un chat qui est tout le temps agité est probablement hyperactif et dans ce cas-ci, si vous avez un chat incontrôlable et qui ne perd jamais son énergie, aller voir un comportementaliste, vous aidera à faire corriger son comportement.

Les chats sevrés trop tôt n’ont pas bien appris les bons comportements et sont plus sujets à être tout le temps agité. En dernier recours, aller voir un vétérinaire sera indispensable.


Il n’est pas castré


Un chat non castré est forcément plus violent et plus agressif, et s’il ne peut pas s’accoupler, votre chat peut vous attaquer pour jouer, pour se débarrasser de toute son énergie du aux chaleurs. Je ne peut que vous recommander de le faire castrer à l’avenir.

Si votre chat a accès à l’extérieur, alors c’est encore plus conseillé, même si cela paraît paradoxal, car les chats qui ont accès a la nature et qui ne sont pas castrés prennent beaucoup plus de risques, et leur espérance de vie en est fortement réduite.


Vous avez touché un point sensible


Les chats n’aiment pas se faire toucher les oreilles par exemple, alors peut-être que vous avez touché une zone qu’il n’aime pas, comme le ventre ou la queue pour citer d’autres exemple. Si le point sensible n’est normalement pas problématique, il a peut-être un problème à ce niveau, pas forcément externe, et qui doit être surveillé de près.

Il peut par exemple s’agir d’une hémorragie interne dans le pire des cas, alors si votre chat montre des signes de faiblesses, comme des problèmes de mobilité par exemple. Dans ce cas, emmenez le chez le vétérinaire si la situation n’évolue pas rapidement.


Il a été mal sevré

Les chats sont sevrés par leur mère, et il est nécessaire que le sevrage se fasse naturellement, sinon les chats auront des problèmes de comportement. Si le votre montre ce type de problèmes, il a probablement été sevré trop tôt ou tard et il vous faudra aller voir un comportementaliste si jamais l’éducation des chat n’est pas possible par des moyens naturels.


Les solutions génériques

Il existe plusieurs solutions génériques si vous souhaitez des résultats immédiats. la première est de cadrer le jeu, en ralentissant lorsque votre chat va trop fort pour avoir sous contrôle son niveau d’énergie.

La seconde est de le punir en l’ignorant, pour qu’il associe un excès d’énergie à quelque chose de négatif. Et s’il se comporte bien, récompensez le pour créer une association positive dans sa tête.

Enfin s’il est trop agressif, diffusez un spray anti-stress pour chat qui fera en sorte qu’il arrête naturellement d’être trop violent.




Mon chat m’attaque pour jouer : Le mot de la fin


Il est normal qu’un jeune chat veuille jouer, mais il y a des limites et s’il le fait trop violemment, faites en sorte qu’il puisse arrêter son comportement en en trouvant la cause précise et en agissant sur la racine du problème de votre chat.



Plus d'articles