Votre chat a les yeux qui coulent et des éternuements ? Dans cet article, vous découvrirez pourquoi votre chat a ce problème et surtout comment y réagir pour qu’il puisse guérir et éviter que la situation ne s’empire.


Chat qui a les yeux qui coulent et des éternuements : Les causes et leurs solutions


Plusieurs causes peuvent causer ces problèmes chez votre chat, en voici les principales, avec pour chacune, les solutions à mettre en œuvre.


Allergie


Les allergies causes souvent des écoulements oculaires et des éternuements, alors si votre chat à ce problème, vérifiez si un potentiel allergène peut en être la cause, comme par exemple une nouvelle nourriture. Dans ce cas, il faudra changer la nourriture de votre chat.

Il peut aussi avoir une allergie au pollen, surtout au printemps et en été, dans ce cas, le calendrier pollinique vous aidera à savoir si votre chat est potentiellement touché par les pollens. Plus il fait chaud et plus le vent est fort, plus les pollens feront d’effet. Laissez-le à l’intérieur pour voir si les symptômes s’améliorent, ce qui sera le cas si le pollen est fautif. Du sérum physiologique pour chat dans les yeux et le nez l’aideront aussi à aller mieux.

Enfin, il peut aussi être allergique aux acariens, présents dans la literie. Si votre chat y est allergique, il sera surtout touché au réveil. Il faudra alors mettre en place une literie hypoallergénique, à mémoire de forme par exemple, pour protéger votre chat.

En cas d’allergie, si rien n’évolue avec des méthodes naturelles, il faudra aller voir le vétérinaire pour un traitement adapté.


Conjonctivite


Pouvant être d’origine virale ou bactérienne, la conjonctivite va rendre votre chat très faible il peut avoir de la fièvre, des maux de tête et des courbatures, entre autres symptômes. Un moyen simple de la détecter est de prendre la température de votre chat. Sa température normale est de 38 degrés, alors si elle est actuellement plus haute, il s’agit probablement d’une conjonctivite.

Dans ce cas, évitez le sébum physiologique qui pourrait aggraver les choses et nettoyez les yeux de votre chat avec une lotion dédiée aux conjonctivites du chat, et si rien n’y fait il faudra passer par la case vétérinaire.


Infection virale


Causée par un virus, l’infection virale va aussi causer des problèmes de fièvre et de faiblesse généralisée de votre chat. En cas d’infection virale, votre chat a besoin d’un air suffisamment chaud et d’une nourriture tiède et de préférence facile à avaler. Du calme lui fera aussi le plus grand bien.

Isolez votre chat des autres chats si vous en avez plusieurs pour éviter qu’ils ne soient contaminés par le virus.

Si rien ne passe rapidement, alors se rendre chez le vétérinaire sera indispensable pour éviter que la situation n’empire. Il vous fournira un traitement adapté.


Coryza


Le coryza a des effets similaires aux infections virales et à la conjonctivite mais votre chat aura malheureusement aussi de la toux et des problèmes à respirer, rendant le problème encore plus grave.

Elle est causée par une infection dû à plusieurs virus et bactéries, et qui doit faire isoler votre chat des autres. Mais elle peut rapidement mettre en danger la vie du chat a cause de problèmes respiratoires qu’elle peut engendrer.

Si vous avez le moindre doute, rendez l’air de votre chat le plus sain possible, sans substance agressive comme la fumée de cigarette ou encore des produits ménagers et rendez-vous au plus vite chez le vétérinaire. Pour éviter une récidive, faites-le vacciner.

Le coryza est une maladie qui n’est pas bénigne et de nombreux chats sont concernés par cette affection féline.

Comment gérer la situation ?


Dans tous les cas de figure, rendez la vie de votre chat la plus facile possible, en lui donnant ce dont il a besoin selon la cause du problème et en adaptant son environnement à son problème. Vous pouvez également passer du temps avec lui pour qu’il se sente réconforté.

La surveillance est aussi indispensable, surtout si votre chat est très jeune ou a plus de 12 ans, car ces catégories sont plus à risque. Tout signe d’évolution négative ou de persistance dans le temps doit vous conduire à une visite chez le vétérinaire.


Quand aller chez le vétérinaire ?


Aller chez le vétérinaire est indispensable dans les cas suivants :

  • Votre chat est faible : Un jeune chaton ou au contraire un vieux chat ont un système immunitaire faible et le moindre signe qu’il est en danger doit vous y conduire, surtout si sa respiration est atteinte, les chats ne pouvant respirer par les bouches, surtout si votre chat a un nez plat.

  • Son état s’empire : Toute maladie qui s’empire indique que le système immunitaire a des difficultés à lutter, et voir le vétérinaire est là aussi fortement conseillé.


  • Son état persiste : La aussi, c’est un signe d’anormalité et s’il est fiévreux ou faible, le vétérinaire est indispensable.

  • Il présente des symptômes inquiétants : Un chat qui semble très malade ou a la respiration sifflante par exemple, il ne faut pas traîner, car le coryza pourrait être derrière le problème et mettre la vie de votre chat en danger si rien n’est fait rapidement.


Que fera le vétérinaire ?


Le vétérinaire commencera par ausculter votre chat pour déterminer la cause du problème. Il n’aura normalement pas besoin de procéder à une IRM ou un Scan pour vous donner un traitement adapté et régler définitivement le problème.

Il vous posera aussi des questions, comme la date de début des symptômes ou encore la fréquences des éternuements pour se faire une idée précise.


Chat qui a les yeux qui coulent et qui éternue : Le mot de la fin


Si votre chat a ces deux problèmes en parallèle, regardez quels sont ses symptômes et faites en sorte qu’il puisse guérir le plus facilement possible. Il sera aussi vital de l’emmener chez le vétérinaire si son état est critique ou persiste.