Pour faire court, oui, un chat adulte peut tuer un chaton dans bien des conditions, et il existe de nombreux facteurs favorisants, voici tout ce qu’il faut savoir pour éviter qu’un chat adulte ne tue un petit chaton :



Un chat adulte peut-il tuer un chaton : Les facteurs favorisants


Il existe de nombreux facteurs poussant un chat ou une chatte adulte à tuer sans pitié un jeune chaton. Il est important de les connaître pour éviter ce problème et d’agir pour protéger votre jeune chat :




Un chat dominant


Les chats ont tous des caractères différents, certains sont joueurs, d’autres aventuriers et d’autres dominant, notamment chez certaines races, généralement issues de chats sauvages, alors si votre chat est dominant, il est indispensable de le maintenir à l’écart du chaton tant qu’il n’est pas suffisamment solide pour se défendre.

Vous pouvez aussi utiliser l’association positive, par exemple, frottez un bout de chiffon sur le chaton et faites-le sentir au chat dominant puis donnez-lui une friandise pour créer une association positive dans son esprit.

Pour ce qui est des moments passés ensemble, faites en sorte qu’ils soient agréables, surveillez-les toujours de près et faites en sorte de diffuser un anti-stress pour chat pendant le jeu. Faites également en sorte de laisser votre chaton dans une grande pièce fermée quand vous n’êtes pas la pour sa sécurité.

Un chat dominant sera plus dangereux si le chaton provient d’une race différente de la signe ou que le chaton est bruyant et qu’il le dérange, les chats dominant auront parfois besoin d’un comportementaliste pour que leur comportement soit moins violent.




Un chat non castré


Les chats non castrés sont très agressifs et très territoriaux, et si le votre l’est, faites toujours en sorte qu’il aille voir le vétérinaire pour se charger de sa castration, il sera beaucoup moins agressif, les mâles non castrés peuvent tuer des chatons pour dissuader les femelles de s’accoupler ailleurs.

La castration est de toute façon extrêmement favorable pour le chat car il vivra plus longtemps en ne prendra pas de risques à l’extérieur, l’espérance de vie des chats non castrés est bien plus grande que celle des autres.

Idem pour les femelles, qui comme nous allons le voir par la suite peuvent tuer des jeunes chatons, même issus de leur portée, il est toujours indispensable que votre chatte le soit pour qu’elle ne prenne pas non plus de risque pour s’accoupler avec des mâles à l’extérieur.




Un chat peureux


Les chats peuvent aussi avoir peur de perdre sa tribu avec l’arrivée du nouveau chat, il faudra alors le rassurer en passant du temps avec lui et avec les deux chats a traitement égal et les récompenser à chaque fois qu’ils jouent entre eux. Il est tout de même rare que la peur conduise au meurtre mais assurez-vous d’éviter les dérapages.

Les chats qui ont un vécu difficile verront parfois des menaces qui sont en réalité totalement imaginaires, si vous l’avez adopté en refuge, il se sentira plus facilement abandonné et pourra être violent avec le jeune chaton.




Un territoire mal partagé


Si le territoire est mal partagé, le chat adulte peut tuer le chaton. Les chats doivent toujours avoir leur propre coin personnel, avec leur propre litière, leur propre gamelle et leur propre bol, si le chaton ne comprend pas quel est son territoire, apprenez-lui.

Tout d’abord, faites-lui gratter la litière pour qu’il comprenne que c’est la sienne et faites également en sorte que votre chat puisse avoir de quoi être récompensé lorsqu’il agit bien, lorsqu’il va dans le territoire de l’autre chat faites en sorte de l’enferme 15 minutes dans une pièce pour qu’il ne refasse pas son erreur.

Et pour que le territoire soit bien partagé, ne mettez pas les coins personnels des chats dans la même pièce mais éloignez-les l’un de l’autre pour être sûr qu’il n’y ait pas de confusion entre eux et qu’ils soient très éloignés l’un de l’autre lorsqu’ils font leurs besoins.

L’arbre a chat et les jeux doivent aussi être de préférence totalement personnels pour pas qu’ils ne se battent pour l’accès et que le chat ne se montre violent avec le petit chaton, il pourrait même le tuer involontairement.





Une différence de traitement


SI vous privilégiez votre chaton, le chat adulte se sentira en danger et pourra s’en prendre à lui, alors traitez-les de manière égale et jouez avec les deux pour qu’il comprenne que sa place dans le foyer sera toujours la même.

Le diffuseur anti-stress pour chat sera la aussi très efficace pour qu’il puisse se calmer en cas de débordement pendant le jeu. Vous pouvez aussi passer du temps avec le chat adulte ou dormir avec pour que les choses soient claires.

Le jeune chaton pourra passer du temps avec vous seul lorsque l’autre n’est pas la, lorsqu’il chasse par exemple, pour ne pas qu’il se sente lui aussi abandonné, ce qui pourrait provoquer sa fugue et du stress.





Les cas particuliers


Plusieurs cas particuliers peuvent pousser un chat adulte à tuer un chaton et vous devrez toujours y faire très attention, voici les différents cas de figures et comment les traiter lorsqu’ils se produisent dans la réalité :





Manque d’instinct maternel


Certaines chattes manquent d’instinct maternel, ne se sentant pas prêtes pour s’occuper de leurs enfants et les tueront en conséquence, alors si votre chatte semble dangereuse pour les chatons, aidez-la à s’en occuper et récompensez-la lorsqu’elle agit bien.

Sinon, il vous faudra vous en occuper vous-même et le conseil du vétérinaire sera indispensable pour que le sevrage se fasse dans les meilleures conditions. Vous ne devez pas les déposer en refuge avant la période du sevrage.




Pas de quoi les nourrir


Si la chatte n’a pas assez de nourriture ou d’eau, alors elle devra les tuer pour survivre, car ils ne pourront de toute façon pas survivre sans elle. Vous devez toujours faire en sorte que votre chatte ait tout ce dont elle a besoin pour les nourrir ensuite avec son lait maternel.

Pour ce qui est des chattes sauvages, vous pouvez déposer eau et nourriture dehors chaque jour pour que tout se passe bien, elle pourra produire suffisamment de lait maternel pour les nourrir et éviter un drame.





Des chatons trop faibles


Parfois, les chatons naissent avec des malformations les empêchant de survivre en autonomie dans la nature et elle le tuera pour lui éviter une vie qu’il ne pourrait pas gérer, dans ce cas, si votre chatte a un chaton malformé, emmenez-le chez le vétérinaire qui vous indiquera la marche à suivre.




Le cas des chats sauvages


Les chats sauvages peuvent aussi tuer des jeunes chatons, voire les dévorer. Tout d’abord, si une chatte porte les chatons d’un autre chat, il les tuera à leur naissance pour marquer sa domination et s’assurer qu’elle s’accouple avec lui la prochaine fois.

Pour ce qui est du chat sauvage qui tue un chaton, il est aussi possible qu’il le prenne pour une proie à tort à cause de ces miaulements parfois proche des bruits de petites proies, il pourra alors bondir dessus et ne verra son erreur que trop tard.




Les signes qui doivent vous alerter 


Avant qu’un chat adulte tue un chaton, plusieurs indicateurs se produisent souvent, voici les principaux d’entre eux et comment y réagir pour enrayer un mécanisme qui finit parfois par la mort du jeune chaton.



Chamailleries


Tout commence par des chamailleries avec des traces de griffues sur le chat et souvent au niveau du ventre ou du cou, indiquant un premier avertissement car il s’agit des zones les plus vulnérables et qu’utilisent les chats adultes pour tuer un chaton.

Si le jeu dérive souvent, vous devrez les séparer et il faudra y aller au fur et à mesure pour qu’ils puissent s’entendre et que le risque de meurtre du chaton par le chat adulte soit de zéro. Un comportementaliste est recommandé.




Crachats


Votre chat peut aussi cracher sur le chaton, ce n’est pas un terrible signal mais tout de même, une animosité est ici signalée et il faudra éloigner les chats au moins temporairement pour que votre chaton ne risque rien. Lorsque votre chat crache faites en sorte de l’ignorer pour qu’il comprenne son erreur.




Blessures


Et bien évidemment, les blessures peuvent aussi signaler un gros problème entre le chat et le chaton et s’il y a blessure, faites très attention à ce qu’ils soient bien séparés lorsque vous n’êtes pas la, le comportementaliste sera aussi nécessaire.

Les blessures au cou et au ventre devront parfois amener le jeune chaton chez le vétérinaire, vous devrez toujours faire en sorte d’être ferme avec votre chat après la blessure, il doit comprendre qu’il a mal agit.




Jeu trop agressif


Certains chats sont très foufous à l’âge adulte, prenons par exemple le Maine Coon mâles, véritable boule d’énergie et qui pourront être dangereux lors du jeu avec des tout petits chatons en comparaison de leur gabarit en se jetant sur lui par exemple, il pourrait causer des dégâts irréversibles même si pour lui il ne fait que s’amuser.

Dans ce cas, il ne devra pas jouer avec le jeune chaton et il faudra toujours faire en sorte qu’il se dépense seul tant que le chaton n’est pas suffisamment grand pour jouer avec lui sans risque pour sa vie.



Les solutions universelles


Il existe des solutions qui fonctionnent dans tout les cas de figures ou votre chat adulte est un danger pour le jeune chaton, voici tout ce que vous pouvez mettre en place pour assurer la paix sociale entre eux :





Le renforcement positif


Pour ce qui est du renforcement positif, commencez par isoler les deux chats qui ne doivent pas pouvoir se croiser. La première étape est de leur faire sentir leur odeur respective via un bout de chiffon et de les récompenser après, ils associeront l’odeur de l’autre à quelque chose d’agréable.

Pour ce qui est de la seconde étape, elle consiste a faire en sorte qu’ils aient un contact visuelle, suivi la aussi d’une récompense. Vous pouvez tenir votre chat adulte pour éviter qu’il n’aille agresser le jeune chaton.

Une fois qu’ils pourront se voir tout en restant calme, faites en sorte de jouer avec eux en étant très vigilant et récompensez-les après. S’ils sont nerveux, utilisez le spray anti-stress pour chat pour qu’ils arrêtent. Une fois qu’ils seront totalement amicaux, vous pourrez les laisser en autonomie, et après, les laisser en autonomie sans surveillance.





Le renforcement négatif


Ici, c’est le côté face, si votre chat a des comportements inadaptés, vous pouvez le lui faire comprendre en utilisant des moyens de sanction efficaces. Vous pouvez tout d’abord faire en sorte de l’ignorer pour qu’il comprenne.

Ensuite, vous pouvez l’enfermer dans une pièce pendant 15 minutes pour le calmer, ce qui devrait lui passer l’envie de recommencer en association son agressivité à l’isolement et qu’il soit incité a se calmer les prochaines fois qu’il est avec le chaton.

Enfin, il est indispensable que votre chat adulte soit vite mis hors d’état de nuire avec un répulsif pour chat si jamais il devient dangereux, et dans ce cas, le prochain point que nous allons aborder sera indispensable.



Le comportementaliste


Si son comportement est très agressif malgré le fait qu’il soit castré, vous pouvez l’emmener chez un comportementaliste pour chat pour qu’il puisse utiliser des méthodes professionnelles pour le calmer. Les chats qui proviennent de refuge auront souvent besoin de passer par la case comportementaliste.




Le vétérinaire


Enfin, si son comportement est très étrange voire mystique, il faut qu’il aille voir le vétérinaire car il pourrait avoir une pathologie, notamment si c’est un chat âgé de 12 ans ou plus qui peut subir un déclin cognitif.





Un chat adulte peut-il tuer un chaton : Le mot de la fin


Oui, un chat adulte peut tuer un chaton, alors faites attention a détecter tout signal montrant un danger potentiel et agissez pour qu’il puisse comprendre que le chaton n’est pas un danger pour lui et éviter un drame.