Un chat qui a les yeux qui coulent est assez courant, notamment lorsqu’il y a des irritations oculaires, comme de la poussière, un peu à notre image finalement. Néanmoins, vous devez agir directement en cas d’augmentation du débit lacrymal constant et sans raison apparente qui peut cacher une pathologie latente.

Il existe plusieurs remèdes maison pour régler ce problème si aucune pathologie n’est derrière ce problème. Cependant, les yeux larmoyants du chat peuvent être dus à un problème médical qui nécessitera une visite chez le vétérinaire pour en obtenir un traitement adapté.

Si ce problème n’est pas traité, il peut conduire à une perte de vision temporaire voire permanente et il est vital d’agir à temps pour éviter tout risque. Alors, suivez bien cet article, je vous dis tout ce que vous devez savoir pour résoudre ce problème.


Chat qui a les yeux qui coulent : Comment repérer le problème ?


Un chat en bonne santé a les yeux clairs et la fourrure autour de ses yeux est propre et sèche. Le liquide lacrymal, qui est important pour humidifier les yeux, s’écoule en temps normal par le canal lacrymal.

Il s’agit d’un petit canal qui se situe entre les yeux et le nez. Si l’œil de votre chat commence à pleurer de plus en plus, cela représente d’abord un réflexe naturel de protection de l’œil, car les larmes sont censées éliminer tout corps étranger présent dans l’œil. Chaque œil doit également être maintenu humide pour mieux le protéger des irritations et éviter la sècheresse oculaire.

Une autre utilité des larmes est de servir de moyen de transport avec lequel les cellules inflammatoires peuvent être amenées plus rapidement vers la zone irritée ou malade de l’œil. Là, elles peuvent agir contre les agents pathogènes tels que les virus ou les bactéries, permettant une cicatrisation naturelle.


Les signes du problème


Il existe de nombreux signes révélant des problèmes de larmoiements chez le chat. En voici les principaux :

  • Augmentation du débit lacrymal : Ce symptôme est souvent reconnaissable par des traces de larmes sur le pelage ou une fourrure collante sur les yeux. Le liquide lacrymal peut être clair, visqueux ou sanglant, entre autres.

  • Les yeux qui collent : Dans certains cas, le flux de larmes est tellement augmenté que les yeux sont très collants, votre chat peut avoir du mal à les ouvrir constamment.

  • Les yeux enflés : Les yeux enflés sont révélateurs d’un problème, souvent liés à la rétention d’eau.

  • Clignement des yeux accrus : Un clignement des yeux constant révèle une gêne dans les yeux, il peut s’agir d’une allergie ou d’un problème de sécheresse oculaire comme d’une inflammation.

  • Rougeurs des yeux : Ici, le spectre des causes est grand, pouvant aller des petits problèmes anodins à des pathologies graves.

  • Plissement des yeux larmoyants : Une douleur oculaire peut amener à une hypersensibilité des yeux due à la lumière.
  • Démangeaisons : Cela peut être vu dans le comportement de votre chat. De nombreux animaux se frottent souvent les yeux  avec leurs pattes pour essayer de se débarrasser de la gêne, souvent d’origine extérieure à l’œil.

La couleur et la consistance du liquide lacrymal d’un chat peuvent varier considérablement :

  • Clair et aqueux : On le trouve souvent dans les allergies, les courants d’air, les canaux lacrymaux obstrués ou certaines maladies de la cornée.

  • De type biliaire à purulent : cette consistance des larmes se produit souvent lorsqu’il y a conjonctivite. Une infection par des champignons, des virus ou des bactéries est possible.

  • Yeux qui saignent : Un larmoiement sanglant se produit souvent avec des blessures. Cependant, dans certains cas, les larmes n’apparaissent que rouges et sanglantes mais ne sont pas réellement du sang. Cela peut être le cas avec les chats de couleur claire. Dans ces cas, les larmes se mélangent à la poussière et apparaissent rougeâtres sur la fourrure claire.

  • Ecoulements marrons : Chez certains chats, ce flux de larmes est déjà perturbé par la forme du visage. Par exemple, chez les chats à face plate, comme chez de nombreux Perses, le flux de larmes devient perceptible à travers un liquide brun qui s’écoule du nez. Dans ces cas, il suffit généralement de tamponner doucement le liquide.








Causes des yeux qui coulent chez le chat et leurs solutions


Les causes d’un écoulement oculaire félin sont très variées, voici les principales causes qui peuvent amener votre chat à pleurer.

  • Inflammation de l’intérieur de l’œil ou de la cornée : Généralement, une bactérie est la cause de ce problème. Une visite chez le vétérinaire sera indispensable car il est le seul habilité à fournir un traitement adapté.

  • Allergies : Votre chat peut avoir une allergie, la plus probable est le pollen pour ce qui concerne les yeux qui coulent mais il peut s’agir d’autres types d’allergies comme celles liées à l’alimentation si vous avez intégré un nouvel aliment. La aussi, je vous conseille de vous rendre chez le vétérinaire pour un traitement adapté et être sûr d’avoir trouvé la bonne allergie.

  • Irritations externes : Elles sont déclenchées, par exemple, par les petits poils, cils ou autres corps étrangers tels que la poussière qui peuvent se retrouver coincées dans l’œil. Essayez de nettoyer l’œil avec du sérum physiologique, je vous préviens, votre chat n’aimera pas ça.

  • Irritation thermique : L’air sec, chaud, mais aussi froid peut provoquer une irritation des yeux. Essayez de le maintenir dans un environnement suffisamment humide. En été vous pouvez laissez la porte de la salle de bain ouverte et en hiver, fournissez lui un coin suffisamment chaud, vous pouvez par exemple mettre son panier proche du radiateur.

  • Irritation chimique : principalement déclenchée par des gaz, des médicaments, de la lessive ou des acides. Votre chat doit à tout prix être maintenu à l’écart des produits toxiques comme les produits ménagers par exemple. Certaines plantes peuvent aussi être toxiques.

  • Infections : Elles peuvent être causées par différents déclencheurs, tels que des virus, des champignons ou des bactéries dans les yeux. Seul le vétérinaire peut agir correctement et il est nécessaire de lui rendre visite le plus rapidement possible pour évite rune aggravation du problème.

  • Blessures : Souvent à cause de se gratter les yeux ou des blessures causées par des combats entre chats. Évitez d’y toucher, seul le vétérinaire est qualifié pour résoudre le problème, essayez vous-même peut l’aggraver.

  • Anomalies du bord de la paupière : Il peut s’agir des bords des paupières qui sont enroulés vers l’extérieur ou vers l’intérieur. Cela peut provoquer une irritation de la cornée et, en plus d’une augmentation des déchirures, des rougeurs et une inflammation peuvent survenir. La aussi, une visite chez le vétérinaire est indispensable.

  • Maladies : Il s’agit par exemple du glaucome, de la grippe féline, d’un rhume ou d’une leucose. Hormis dans le cas du rhume, une visite médicale permettra de résoudre le problème.

  • Drainage altéré du liquide lacrymal : Cela peut être déclenché, par exemple, par un blocage du canal lacrymal. Rendez-vous au plus vite chez le vétérinaire.


Quand aller chez le vétérinaire ?


Si une maladie provoque des larmoiements chez un chat, le vétérinaire doit poser un diagnostic et à partir de là, établir un traitement pour résoudre le problème.

Si les yeux de votre chat sont larmoyants, n’hésitez pas trop longtemps avant d’aller chez le vétérinaire. En particulier, si vous voyez d’autres symptômes tels que fièvre, éternuements, inflammation de la gorge ou écoulement nasal, et dans ce cas, vous devez en discuter immédiatement avec le vétérinaire. Il en va de même si le liquide lacrymal n’est pas clair, mais plutôt sanglant, bilieux ou visqueux ou si un traitement avec des remèdes maison n’apporte aucun soulagement au bout de quelques jours.

Pour vous assurer d’un diagnostic optimal, vous pouvez également contacter un vétérinaire avec la qualification supplémentaire “ophtalmologie”. Ces vétérinaires ont des connaissances particulières et sont généralement équipés d’appareils spéciaux qui permettent le diagnostic oculaire le plus précis possible.









Que fera le vétérinaire ?


Un vétérinaire peut identifier les maladies oculaires de plusieurs manières. En particulier, les vétérinaires avec le domaine supplémentaire de l’ophtalmologie sont équipés de connaissances et d’équipements spécialisés.

Des biomicroscopes ou des lampes à fente, par exemple, sont utilisés à cette fin. Mais aussi différents appareils à ultrasons ou tonopen, avec lesquels la pression oculaire interne peut être mesurée, peuvent être utilisés pour le diagnostic en fonction des symptômes présents.

Des échantillons ou des frottis peuvent également être prélevés pour en découvrir la cause. Des écouvillons sont utilisés, par exemple, si une infection par des virus, des bactéries ou des champignons est suspectée. Un autre moyen de diagnostic oculaire est le test lacrymal de Schirmer.

Avec ce test, la production de larmes peut être mieux évaluée afin de déterminer si la production de larmes est trop élevée ou trop faible.

Les traitements maisons pour le guérir ou en attendant la visite chez le vétérinaire

En attendant l’intervention du vétérinaire, voici ce que vous pouvez faire :


Lui mettre du sérum physiologique


Les yeux larmoyants doivent tout d’abord être nettoyés régulièrement et traités avec des gouttes pour les yeux (le sérum physiologique dont je vous ai parlé) que vous pouvez trouver en pharmacie), essuyez bien l’excédent.

Cela permettra de maintenir une bonne hygiène oculaire et un niveau d’humidité suffisant.




Nettoyez ses yeux avec du thé


Versez de l’eau chaude sur le thé comme à l’accoutumée et laissez infuser quelques minutes.

Pour que même de très petites particules soient libérées du thé, vous devez ensuite le filtrer à travers un filtre à café. Sinon, les particules les plus fines pourraient pénétrer dans les yeux pendant l’utilisation et provoquer une irritation supplémentaire.

Laissez le thé refroidir jusqu’à ce qu’il soit tiède.

Ensuite, un chiffon (il doit être doux, non pelucheux et propre) est trempez le dans le thé tiède.

Avec ce chiffon, vous pouvez soigneusement retirer le liquide lacrymal des yeux de votre chat.


L’homéopathie


De plus, il existe également la possibilité d’utiliser des remèdes homéopathiques sous forme de gouttes. Cela peut être, par exemple, l’euphraise qui est censée soulager l’inflammation et la fatigue visuelle.




Lui assurer un air sain


Les chats ont besoin d’un air sain, faites-le nécessaire pour qu’il vive dans l’environnement le plus sain possible, voici quelques conseils pour y parvenir :

  • Le mettre dans un milieu à température ambiante, et lui faire éviter le froid que les chats détestent, ayant une température corporelle plus élevée que nous.

  • Lui éviter les contacts avec les produits qui lui sont toxiques, essentiellement les produits ménagers.

  • Enlever la poussière présente pour éviter qu’elle n’entre en contact avec ses yeux.


Les cas particuliers


Un chat peut avoir les yeux qui coulent de différentes façons, voici les réponses aux principaux types d’écoulements oculaires du chat :




Chat qui a les yeux qui coulent marron


Il y a probablement un problème au niveau du canal lacrymal. J’ai dédié un post à ce problème, vous pouvez le consulter pour en avoir tous les détails et traiter au mieux le problème. Ce que vous pouvez faire en attendant le vétérinaire est de lui assurer la meilleure hygiène oculaire possible pour lui faciliter la vie.




Chat qui a les yeux qui coulent et éternuement


Ses voies respiratoires supérieures peuvent être affectées et il peut s’agir d’une infection virale qui sera probablement traitée avec des antibiotiques par votre vétérinaire.




Chat qui a les yeux qui coulent transparent


Il s’agit de la couleur des larmes, qui est donc tout à fait normal mais qui doit vous inquiéter s’ils sont constants ou réguliers. Essayez de voir s’il a quelque chose de coincé dans les yeux ou d’autres symptômes en parallèle.


Chat qui a les yeux gonflés et qui coulent


Votre chat a un problème d’écoulement oculaire, qui peut conduire à une infection du sac lacrymal. A terme, cela peut se propager et un traitement médical doit donc être fourni pour éviter une aggravation et pouvoir résoudre le problème et temps.




Chat qui a les yeux qui coulent rouges


Une inflammation des tissus est en général responsable de ce type de problème. Souvent le coryza se cache derrière cette pathologie.




Vieux chat qui a les yeux qui coulent


Les chats âgés sont de plus en plus faibles et tout problème doit conduire à une visite chez le vétérinaire. Il est donc essentiel de résoudre le problème à temps pour éviter une aggravation des symptômes.




Chat qui a les yeux qui coulent jaunes


La surface de la cornée est probablement infectée.




Chat qui a les yeux qui coulent : Le mot de la fin


La première chose à faire est d’essayer de cerner la cause possible pour voir si quelque chose d’extérieur est responsable et si rien ne peut être vu, alors il s’agit probablement d’une pathologie sous-jacente qui doit être traitée par un professionnel.