Chat de Pallas : Tout ce qu’il faut savoir sur le chat Manul

Types de chatsChat de Pallas : Tout ce qu’il faut savoir sur le chat Manul

Le chat de Pallas, également appelé Manul, dénote de ses congénères, car il fait penser à un croisement entre un chat et un koala, il vit à l’état sauvage et est beaucoup plus compact que les autres chats. Sur le plan de la personnalité, il est aussi totalement différent. Voici tout ce qu’il faut savoir sur ce chat sauvage hors du commun.




Chat de Pallas : Les particularités physiques


Les caractéristiques des chats de Pallas sont très différentes des autres chats au niveau physique, car ils ont un environnement totalement différent et pour lequel ils sont adaptés, voici les traits physiques de ces chats :





Le gabarit


Au niveau physique, il se distingue beaucoup des autres chats, étant un chat compact et aux pattes courtes, cette apparence trapue est en fait parfaitement adaptée à son lieu de vie, il lui permet de supporter le climat et de chasser les animaux qui y sont présents.

La chasse ne fait pas par des mouvement très rapides et très vifs, mais par un assaut qui est le résultat d’une longue observation de la proie, il jouera plus sur la puissance physique que sur son agilité et sa vitesse. Court sur patte, il pourrait en plus être très vulnérable aux problèmes d’arthrose s’il se mettait à courir vite en chassant.

Sa lourdeur le rend aussi moins vulnérable pour les prédateurs aériens, qui peuvent les emporter pour les manger, surtout en hiver, car ils doublent en poids pour se protéger du froid et leur puissance physique leur permet aussi de lutter contre les renards si l’affrontement est inévitable.

Son besoin de stocker beaucoup de gras en hiver l’obligera à chasser soit beaucoup de petites proies soit des plus grosses proies lorsque les températures refroidissent, afin qu’il puisse faire le plein de gras et mieux y résister.

Le fait qu’il soit de taille petite pour un chat vivant dans un climat froid et très trapu se justifie par son habitat, il vit dans les tanières laissées à l’abandon pour y passer la majorité de sa journée à dormir ou a ne rien faire, le jour étant plus dangereux à cause des prédateurs et ils sont trop visibles par leur proie également.





Le pelage


Son pelage est également nécessaire à sa survie étant long et fourni, lui permettant de supporter des températures pouvant aller jusqu’à -50 en hiver, ils pèsent également deux fois plus lourds en hiver pour se protéger du froid, passant de 2,5 à 5 kg en moyenne.

Ses poils lui permettent aussi de conserver la chaleur quand il dort en lui permettant de garder sa chaleur lorsqu’il dort en boule avec la queue repliée. Ce pelage permet également au chat de Pallas de mieux se dissimuler lorsqu’il marche à plat ventre.

Ces oreilles ne sont pas repliées comme elles pourraient sembler l’être mais sont toutes petites pour mieux se dissimuler, car les prédateurs sont très nombreux dans les endroits ou ils vivent, car attirés souvent par les mêmes proies que ces chats. Elles sont également recouvertes de poils pour ces mêmes raisons.

Pour ces mêmes raisons de dissimulation, les chats de Pallas ont un pelage plutôt clair, tout comme leur environnement, et rayé, il en est de même pour leurs yeux, généralement verts clairs ou jaunes clairs.





Des pupilles hors du commun


Autre fait très intéressant, ses pupilles sont rondes, tout comme les lions et les félins sauvages en générale, et ce n’est pas pour rien, la forme des pupilles est en lien avec la vision, et les chats normaux chassant des rongeurs et souris, ils ont besoin d’une vision qui puisse cerner les mouvements rapides, d’où la forme de leurs pupilles.

Pour ce qui est des pupilles rondes, elles permettent de mieux chasser des proies plus grosses et plus lentes, car le chat de Pallas observe longtemps et mise sur sa puissance pour chasser des lapins ou des perdrix voire des marmottes.

Il aimera aussi se nourrir de pikas, de campagnols et d’écureuils terrestres. Il est présent des l’aube pour les chasser à leur réveil et bondira pour porter un coup fatal à la proie, il peut aussi les tuer dans leurs terriers et en prendre possession. Leur vue est adaptée à leurs proies d’où leur forme ronde qui est plus adaptée à leur chasse.



La personnalité de ce chat sauvage


La personnalité de ces chats est également très différente de celle des autres chats, ils ne sont pas qualifiés de domestiques pour une bonne raison, ils sont sauvages et ne sont pas fait pour vivre à l’état domestique.





Il est très solitaire et nocturne


Les chats de Pallas sont des animaux très solitaires et nocturnes, ils sont très observateurs et fuiront les humains, ils adorent chasser des gros animaux en comparaison des autres chats et ne chercheront pas le contact des hommes.

Les chats de pallas préfèreront se cacher pendant la journée, d’autant plus que les prédateurs naturels sont présents en journée et beaucoup moins la nuit. Hors périodes de chaleur, ils seront très souvent seuls dans leur tanière.




Il est peu sensible au jeu


Ils ne sont pas très énergiques et n’aimeront pas se dépenser pour rien, ils auront plus tendance à se reposer dans leur tanière pendant la journée et seule la chasse aura tendance à leur faire dépenser leur énergie. Le jeu n’est donc pas leur fort puisqu’il sert aux chats à se préparer à chasser.





Il est sujet au stress


Ces chats partagent avec les autres chats le fait d’être très sensibles au stress, ce qui leur est nécessaire car les chats de cette espèce seront les proies favorites de nombreux animaux, comme nous l’avons vu très précédemment.

Pour ces chats, le stress est encore plus justifié car ils vivent dan des endroits ou résident plus de prédateurs qu’en Occident et auront une capacité moindre à fuir, ils éviteront donc toute source de bruit ou d’agitation et se mettront à l’abri.

Le stress leur servira aussi à l’inverse, car si le danger est inévitable, le chat Manul deviendra très agressif et se confrontera à son opposant, animal polygame, il aura aussi besoin de se battre avec d’autres chats pour sa survie.

Une trop forte exposition au stress peu par contre rallonger leur espérance de vie à terme et il devra trouvé un endroit relativement sécurisé pour vivre dans de bonnes conditions, ce qui est rendu de plus en plus difficile par l’activité humaine.



Il est propre


Pour ce qui est du coin personnel, il est toujours propre, vous ne verrez pas des tanières jonchées d’excréments, les chats font parti des animaux les plus hygiéniques au monde et sont également très territoriaux, détestant que leur coin personnel soit à proximité d’autres chats.

Pour maintenir une hygiène au top, il passera de longues heures à laver son pelage, et n’aimera pas se mettre dans des endroits qui peuvent le salir, ils utiliseront leurs pattes pour nettoyer les endroits inaccessibles avec la langue.





Il aime la viande


Pour ce qui est de l’alimentation, il adorera toute nourriture carnivore, et n’aimera pas les végétaux dont il n’a pas besoin, hormis pour se purger, et il n’aimera pas tout ce qui contient des glucides, dont il n’a pas besoin.

Enfin, sa santé dépend beaucoup du climat, car il est inadapté à de nombreux endroits, d’où le fait qu’il ne soit pas présent en foyers, entre autres raisons que nous verrons en détails par la suite et qui dépendent de sa personnalité et qu’il aime autant les endroits semi-desertiques.




Les types de Manul


Ces chats sont les descendants directs des tigres à dents de sables, ils appartiennent au groupe des chats léopards et au genre Otocolubulus et peuvent être des Manul Manul, des Manul Nigripectus ou des Manul Ferrugineus. Quel que soit leur type, ils ont toujours les mêmes caractéristiques et vivent dans les mêmes endroits.



La reproduction du chat de Pallas


Pour ce qui est de la reproduction du chat de Pallas, elle est un peu différente de celle des autres chats, avec par exemple des chaleurs très courtes, en moyenne de 42 heures, et la gestation de la femelle Manul est assez longue, de 66 à 75 jours, avec des portées jusqu’à 6 chats. La mise a bas se faisant dans le terrier. Pour se reproduire, il va miauler avec un bruit ressemblant à celui d’une chouette et qui lui permet de se faire entendre des chats de sexe opposé.

Pour ce qui est du poids d’un nouveau né, il est d’environ 300 grammes et les jeunes chatons pourront atteindre la maturité sexuelle vers 10 mois, ce qui est très tard en comparaison des autres chats et vivent en moyenne 11 ans s’ils atteignent l’âge adulte.





Ou se trouvent-ils ?


Le chat de Pallas vit dans les montagnes d’Asie Centrale et dans les régions semi-desertiques, souvent en Mongolie ou en Afghanistan, et ils vivent dans des abris abandonnés par d’autres animaux.

Les endroits offrants des prairies ou encore des rochers seront privilégiés par ces chats qui aiment les zones semi-désertiques, car ils serviront de camouflage. Les chats de Pallas sont également attirés par les terriers abandonnés.

En hiver, il évitera la neige pour laquelle il n’est pas adaptée et il sera vital pour le chat de se replier vers des territoires plus plats, ils redescendront de leurs hauteurs si le sol ne leur permet plus de vivre normalement.

Les Manuls sont les plus présents en Russie et en Mongolie ou le climat et les proies leurs sont les plus favorables, ils se rapprocheront des endroits ou les pikas et les campagnols sont abondants et il aimeront également les plus gros animaux, mais ils sont moins présents donc ne constituent pas leur critère d’habitat principal.





Une espèce menacée


Ces chats sont de moins en moins nombreux, à l’heure actuelle, ils sont environ 60000 mais leur nombre diminue constamment, car l’urbanisation et les champs agricoles réduisent leur territoire et ils peuvent être chassé pour la fourrure, surtout dans les endroits ou les chats ne sont pas considérés par les humains. Dans les pays Islamiques, les chats sont plus protégés car directement liés au prophète. Et pour couronner le tout, les pièges à renard peuvent causer leur mort.

Qui plus est, le fait que les habitats en plaines ne leurs sont plus possibles à cause de l’activité humaine de plus en plus intense, il sera obligé d’aller plus à l’écart et plus proche de ses prédateurs, comme le renard roux, le loup et les grands rapaces.

Et pour couronner le tout, les Manuls auront souvent tendance à manquer de proies, car les pikas et campagnols sont empoisonnés à grande échelle par les hommes, notamment en Russie, ou de nombreux chats de Pallas vivent au sud.

Pour pallier ce problème, certaines solutions ont été mises en place, avec par exemple une Interdiction de le chasser dans la grande majorité des pays ou il réside et le commerce de fourrure est strictement réglementé.





L’étude des chats de Pallas


Les études portant sur les chats de Pallas ont peu nombreuses car ils sont très fuyards face à l’homme et difficiles à trouver, mais une base de connaissance s’est étoffée en Mongolie et en Russie et seule 12% de ces chats sont situés en régions protégées, les associations agissent pour recenser plus d’informations sur ces chats sauvages.





Puis-je adopter un chat de Pallas ?


Clairement non, les Manuls sont des chats purement sauvages et ils fugueront dès qu’ils le pourront, ils sont totalement inadaptés en foyer et n’aiment pas les humains, à l’image du chat des sables. Vous ne pourrez en voir qu’en parc félin.

Même dans les espaces contrôlés par l’homme ou ils peuvent être conservés pour maintenir l’espèce, ils ne se montrent jamais amicaux avec les humains même s’ils sont à leur contact depuis tout jeune.





Chat de Pallas : Le mot de la fin


Le Chat de Pallas est un chat sauvage, totalement inadapté à la vie domestique, il ne vivra que dans des régions pour lesquelles il est adapté physiquement, des moyens sont actuellement mis en œuvre pour protéger cette espèce.



Plus d'articles