Comment nourrir un chat? Le guide de A à Z

NutritionComment nourrir un chat? Le guide de A à Z

La nourriture est très importante pour les chats, qui doivent manger peu mais régulièrement, et elle impacte de nombreuses choses, comme l’apparition de problèmes cardiaques et d’insuffisance rénale, première cause de décès chez le chat.

Bien nourrir son chat, c’est lui éviter les maladies mortelles les plus courantes et le faire bien vieillir en plus de vivre plus longtemps. Alors dans cet article, vous découvrirez tout ce que vous devez savoir pour que votre chat puisse bien manger et être en bonne santé pour de nombreuses années.



La nourriture en elle-même


Une alimentation riche en protéines animales

Les chats sont des carnivores purs et durs et ne peuvent pas être végétariens, ils ont des besoins très forts en nourriture animale car la viande leur est indispensable pour synthétiser la taurine, qui est indispensable pour son fonctionnement musculaire, une carence causant à la longue une insuffisance cardiaque et la perte de sa vue.

Si votre chat a accès à l’extérieur, il pourra chasser des souris et des oiseaux, voire des lapins, mais en intérieur, la nourriture carnée doit être fournie à haute dose. Alors vérifiez bien que votre chat en ait suffisamment, ce qui sera le cas si son alimentation est composée de croquettes et de pâtée de bonne qualité.

Vous pouvez comparer les niveaux de protéines animales sur les sachets, mais comparez également tous les aspects nutritionnels.


Une alimentation riche en vitamines et sels minéraux

Une alimentation riche en vitamines et sels minéraux est également nécessaire pour éviter des carences qui finissent toujours en maladies, alors la aussi, faites en sorte que votre chat ait tout ce qu’il faut en comparant bien les paquets de nourriture pour chat.

 

Les vitamines indispensables

La vitamine A, tout d’abord, qui est nécessaire à sa vision et à ses yeux en général, tout comme pour nous.

Les vitamines B, qui sont nécessaires à ses muscles, sa peau, son système nerveux ou immunitaire et pour la production de cellules sanguines pour ce qui est de la vitamine B12.

La vitamine D, indispensable au squelette et qui chez les chats ne peut être apportée que par la nutrition et non avec le soleil.

La vitamine E, indispensable aux globules rouges et à leur synthèse.

Evitez cependant de leur donner des compléments pour humains car ils ne leur sont pas adaptés et une alimentation équilibrée leur permettra d’en avoir suffisamment. Les carences touchent surtout les vieux chats. Dans ce cas, Zooplus ou Vetostore permettent d’obtenir des compléments alimentaires adaptés à l’organisme des chats.

Lui fournir suffisamment de vitamines lui évitera une dégénérescence rapide de son organisme et donc l’apparition de maladies.


Les acides aminés

Ici le schéma est simple, il s’agit des éléments dont le chat à besoin pour que les protéines, lipides et glucides soient transportées dans l’organisme et donc qui est permise par une nourriture riche en protéines animales.



 

Les glucides, protéines et lipides

Les glucides et lipides sont moins importants pour les chats que pour nous, 45% de glucides et 10% de lipides sont nécessaires, mais dépasser ces limites vont causer obésité à long terme avec les problèmes qui y sont assimilés comme le diabète, l’insuffisance cardiaque ou encore l’insuffisance rénale.

Alors si votre chat grossit faites en sorte d’inverser la tendance avec des portions plus légères et une activité plus régulière (je reviens sur ce point un peu plus loin).

Quant aux protéines, elles doivent elle être données en grande quantité avec 1/3 de nourriture très protéinée, type pâtée pour chat et elles doivent être de source animale et non végétale.



Les sels minéraux

Les chats ont besoin de sels minéraux pour éviter de terribles conséquences pour leur santé en général, qu’il s’agisse du calcium, de phosphore, de potassium, de cuivre, de zinc et de magnésium. Votre chat sera plus fort et se blessera moins et aura un organisme beaucoup plus résistant et qui en fera un terrain moins propice aux maladies.

Pour les sels minéraux, c’est comme pour les vitamines, l’alimentation en offre suffisamment et pour les chats plus âgés, des suppléments sont conseillés selon l’état de sa dégénérescence et les parties du corps qu’elle touchent pour éviter que le manque des sels minéraux en question ne leur fasse subir des maladies importantes.




Les fibres et acides gras

Ici, la digestion est en jeu, et suffisamment d’acides gras sont nécessaires pour que votre chat n’ait pas de problème de diarrhée ou encore de constipation. Les oméga 3 et 6 sont indispensables au chat et vous pouvez lui donner du poisson (idéalement des petits car plus faibles en mercure) a raison de 20 grammes par jour pour les poissons blancs et 2 fois par semaine pour les poissons gras.

Les nourritures pour chats les plus qualitatives en ont suffisamment mais seront beaucoup plus cher que les croquettes classiques.




Une partie sèche

Le chat a besoin d’une partie de nourriture sèche, en l’occurrence les croquettes, indispensables pour ses dents, évitant le tarte et d’autres problèmes plus importants par la suite comme une perte de dents.

Les croquettes doivent fournir les 2/3 de l’alimentation du chat, mais si votre chat à accès à l’extérieur et qu’il y mange, vous pouvez attendre qu’il mange ses croquettes avant de lui donner sa pâtée pour éviter de potentiels problèmes de santé au niveau des dents et au niveau nutritionnel.




Une partie humide

Le tiers restant doit être humide pour une hydratation optimale et éviter des problèmes urinaires avec l’âge comme l’incontinence ou encore des selles douloureuses et sanglantes. Les chats d’extérieur peuvent s’en passer s’ils sont d’excellents chasseurs, mais il est toujours préférable de leur en donner, car ils ne chasseront probablement pas beaucoup en hiver. Nourrir son chat uniquement des croquettes souffriront de maladies cardiaques et rénales à long terme, maladies les plus provocatrice de mort chez les chats.





Une eau propre à la consommation

L’eau est vitale au chat, ce n’est pas une nouvelle. Mais l’eau doit être de bonne qualité, elle peut provenir du robinet, il n’y pas de problème là-dessus, mais certains points sont à respecter :


Un changement journalier


L’eau doit être changée tous les jours, sinon elle croupie et les bactéries et autres dangers de l’eau non potable vont aller dans l’organisme de votre chat. Votre chat refusera de toute façon de boire de l’eau impure. D’ailleurs, les chats ont toujours une préférence pour l’eau qui coule, d’un fontaine à eau par exemple, car elle leur paraît beaucoup plus saine, ce qui est bel et bien le cas à l’état sauvage.



Suffisamment fraiche

L’eau fraiche est préférable pour les chats, car leur organisme n’est pas naturellement fait pour boire chaud, la seule exception est lorsque le chat est malade, pour éviter de lui faire mal, que ce soit aux dents ou a la gorge selon le problème, vous pouvez alors lui donner de l’eau tiède.




Suffisamment en quantité

Faites toujours en sorte que votre chat boive à volonté, il n’a pas besoin de beaucoup d’eau dans tous les cas. Si votre chat ne boit pas assez ou irrégulièrement, il finira par souffrir de calculs avec des conséquences terribles pour sa santé et une potentielle opération chirurgicale lourde.




Attention au nettoyage du bol

Le bol est aussi important et doit être nettoyé mais pas de n’importe quelle manière. Tout d’abord, votre chat doit absolument avoir une gamelle propre pour éviter qu’il n’ingère des bactéries. Mais attention à laver le bol avec des produits qui ne lui soient pas toxiques. Le bicarbonate de soude permet de le nettoyer en profondeur, et sans danger ni odeur pour votre chat.




Comment gérer son alimentation ?


Avec toutes ces particularités nutritionnelles, vous vous demandez sans doute comment parvenir à tout lui fournir, mais rassurez-vous, il vous suffit de prendre l’habitude pour ce qui est de la répartition et de comparer les sachets de nourriture pour l’aspect nutritionnel.

Une fois que vous aurez choisi la marque la plus nutritive, vous aurez une valeur sure pour le fonctionnement de l’organisme de votre chat.

Et si votre chat a des prédispositions ou certains problèmes, vous pouvez changer l’alimentation avec une qui soit conçue pour votre chat. Par exemple, Royal Canin fourni des croquettes pour chat qui ont une insuffisance rénale.

Je vous conseille d’éviter les croquettes industrielles, généralement premier prix, qui ont beaucoup trop de céréales et favorisent certaines maladies graves comme le diabète et trop peu de bienfaits sur le plan nutritionnel.

La valeur biologique sur le paquet vous permettra de savoir exactement la capacité d’absorption par l’organisme des protéines qu’elle contient.

En ce qui concerne la prise alimentaire, votre chat doit manger peu mais régulièrement, et si c’est un chat d’appartement, n’oubliez pas qu’il n’a pas accès à l’extérieur et que vous devez donc le nourrir à 100% et ne pas comptez sur le fait qu’il chasse pour manger ses protéines animales.




Une alimentation maison est-elle une bonne chose ?


Les chats préfèrent souvent la nourriture pour homme, ils montent d’ailleurs souvent sur la table lorsqu’il sent la bonne nourriture. Mais elle n’est pas conseillée pour remplacer une alimentation féline car elle ne comblera pas ses besoins journaliers.

Les légumes par exemple, sont toxiques pour certains et mauvais en grandes quantités pour d’autres à cause de leur teneur en glucides. Un chat doit avoir sa propre nourriture.




Les aliments dangereux pour les chats


Certains aliments ou particularités d’aliments sont très nocifs pour l’organisme des chats, alors j’ai réuni pour vous les différents aliments pour chat qui lui sont souvent donné, mais à tort, voici pour chacun les raisons de ne pas en donner à votre chat:

  • Le lait : Le lait est mauvais pour les chats, car il provoque des troubles digestifs et ne fait que se stocker sous forme de graisse, une fois les premières semaines de la vie du chat passées. Le seul cas ou le lait peut être donné est si votre chat ne mange pas de manière anormale et inquiétante, pour qu’il puisse faire un peu de gras, s’il n’accepte que de boire du lait.

  • Les os : Chats et chiens sont bien différents, donner un os de poulet à votre chat par exemple, risque de lui perforer les voies respiratoires ou le système digestif, un chat ne doit donc jamais manger d’os au risque qu’il en avale un bout, pour les arrêtes c’est acceptable s’il s’agit de petits poissons comme les sardines par exemple.

  • Tous les grains : Qui peuvent provoquer une insuffisance rénale et des problèmes de digestion. Et de toute façon, les chats n’ont pas besoins d’autant de glucides que nous, ils ont surtout besoin de protéines pour que leur organisme fonctionne bien.

  • Tout assaisonnement : Comme le sel, le citron ou encore le vinaigre, car de nombreux éléments composant l’assaisonnement lui seront dangereux au niveau gastrique. Il en détestera de toute façon l’odeur, et s’il en mange, attendez vous a des diarrhées et vomissements.

  • Le poisson cru : Et oui, lorsque le poisson est à l’état cru, il contient une enzyme qui provoque une carence en vitamine B, alors évitez d’en donner à votre chat. Les poissons froids, type thon en boîte ou sardines en boîte par exemple ne posent pas de problèmes car ils ne sont pas crus, il faut cependant faire attention aux quantités.

  • Le chocolat : Qui contient de la théobromine et qui peut causer une arythmie et des tremblements. Chat et chocolat ne vont jamais de pair.

  • La viande crue : La viande crue, qu’elle soit rouge ou blanche, peut-être porteuse de maladie pour les chats. Faites la toujours cuire si vous souhaitez lui en donner.

De manière générale, vérifiez toujours que la nourriture humaine que vous souhaitez donner à votre chat lui soit adaptée pour éviter qu’il ne développe une maladie.


Comment nourrir un chat: Le mot de la fin

Bien nourrir son chat, c’est le faire vivre bien plus longtemps, alors utilisez bien tout ces conseils pour que votre chat puisse vivre le plus longtemps possible en bonne santé. Les principales maladies qui causent le décès du chat sont les maladies cardiaques et rénales, hors, c’est la nourriture qui est la première responsable de ce problème.


Plus d'articles